Communiqués‎ > ‎

Lettre du Collectif Vosges Horizon Durable aux Parlementaires et aux candidats aux élections législatives des Vosges.

publié le 24 mars 2012 à 06:48 par redaction aspp88   [ mis à jour : 24 mars 2012 à 06:49 ]

 Madame, Monsieur,

 

Les Vosges sont désormais l’objet de nombreuses sollicitations de promoteurs éoliens industriels. Aussi, les projets « fleurissent » un peu partout sur le département et ses voisins.

 

Le Collectif Vosges Horizon Durable, attaché à la qualité de vie en milieu rural, à son environnement, à sa situation économique et paysagère, souhaite attirer votre attention sur l’envahissement anarchique des parcs éoliens, fondé sur de fausses données environnementales à des fins purement idéologiques et mercantiles.

Le Collectif Vosges Horizon Durable vous fait part de toute son inquiétude et use de son devoir d’alerte à la veille des élections présidentielles et des élections législatives.

 

L’invasion de nos paysages français par ces machines géantes au bénéfice de lobbies financiers ou politiques est un véritable non sens écologique, technique, économique et social.

 

L’éolien industriel est basé sur un mécanisme financier de transfert de fonds publics vers des entreprises privées en l’absence quasi-totale de contrôle : un système qui permet actuellement une spéculation effrénée.

 

L’éolien a un effet insignifiant sur la diminution des émissions de CO2 en raison du recours aux centrales thermiques nécessaires pour compenser l’inexorable intermittence de l’énergie éolienne. En outre, il oblige le financement de nouveaux moyens de régulation et un important renforcement du réseau électrique européen dont il est prouvé que l’équilibre est menacé par les aléas de l’énergie éolienne. La construction de ces nouvelles lignes à haute tension annonce aussi une insupportable agression supplémentaire de l’environnement. Il engouffre des fonds publics colossaux pour maintenir un marché artificiel lui permettant d’exister bien que techniquement non rentable depuis plusieurs décennies.

 

Plus révoltant, les excès de ce marché artificiel érigent de véritables fortunes privées financées par les populations sans  qu’elles bénéficient en retour de réelles améliorations écologiques, bien au contraire. Il ruine lourdement le patrimoine naturel et culturel commun que sont les paysages ruraux et nos édifices historiques. Il dévalorise les biens privés, les habitations fruits de toute une vie de travail pour nos compatriotes. Enfin, il dégrade considérablement la qualité de vie des riverains jusqu’à altérer la santé de nombreux d’entre eux.

 

Il est important de protéger les paysages et le  cadre de vie des Vosges qui possèdent un atout touristique et économique essentiel. Les Vosges sont un territoire de tourisme de longue date, avec une clientèle de Lorrains et d’Alsaciens mais aussi d’étrangers à la recherche de quiétude et d’authenticité, contrepoids indispensable à la vie citadine. Cette activité touristique constitue aujourd’hui une ressource économique indispensable à ses petites villes et à ses villages qui ont vu ou voient  leurs activités industrielles traditionnelles disparaitre progressivement. Dans cette conjoncture morose, les Vosges constituent aujourd’hui un territoire de tourisme très dynamique avec de petites exploitations en plein essor (camping rural, gîte, chambre d’hôte, ferme auberge, hôtel…). Les Vosges disposent en outre de la plus grande superficie de forêts domaniales de France avec une très grande biodiversité, une flore et une faune particulièrement riches. Aussi, la nature doit absolument y être respectée et protégée au même titre  que celle des hauts lieux emblématiques.

Le déferlement actuel de nombreux projets éoliens industriels menace donc directement cette identité forte du territoire vosgien.

 

Compte tenu de ces éléments, le Collectif Vosges Horizon Durable vous demande de bien vouloir prendre en compte ces préoccupations de tout mettre en œuvre pour faire évoluer la législation concernant l’éolien industriel, en particulier sur les points suivants :

Ø      arrêter le tarif de rachat obligatoire dénoncé excessif par la Commission de Régulation de l’Energie ;

Ø      au minimum faire respecter :

  • une distance éoliennes/habitations au minimum de 1500 mètres conformément aux préconisations de l’académie de médecine et à l’application du principe de précaution ;
  • pas d’implantation d’éoliennes en zone boisée ;
  • l’obligation pour les Maires d’informer et de consulter la population lors du développement de tout projet éolien dés la phase initiale

 

Comptant sur votre soutien, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ,nos sentiments les meilleurs.

 Collectif Vosges Horizon Durable

Comments