Communiqués‎ > ‎

Elections Cantonales. Lettre aux candidats.

publié le 21 févr. 2011 à 22:18 par redaction aspp88   [ mis à jour : 28 févr. 2011 à 10:32 ]

LETTRE adressée à tous les candidats pour le Canton de Châtel-sur-Moselle.

 

Objet : Elections cantonales.

 

Monsieur,

 

Durement touché par la décision d’installation d’un Centre d’enfouissement des déchets à Villoncourt, le Canton de Châtel-sur-Moselle est désormais l’objet de nombreuses sollicitations de promoteurs éoliens industriels. Aussi, les projets « fleurissent » un peu partout sur le canton et ses abords: Châtel-sur-Moselle, Hadigny-les-Verrières, Moriville, Zincourt, Bayecourt, Damas-aux-Bois, Domèvre-sur-Durbion, Hallainville, Igney, Oncourt, Rehaincourt, Villoncourt…

L’Association pour la Sauvegarde et la Protection du Patrimoine 88 (ASPP88), attachée à la qualité de vie en milieu rural, à son environnement, à sa situation économique et paysagère, souhaite attirer votre attention au sujet de l’envahissement anarchique des parcs éoliens, fondé sur de fausses données environnementales à des fins purement idéologiques et mercantiles.

L’ASPP88 vous adresse toute son inquiétude et son devoir d’alerte à la veille des élections cantonales.

L’invasion de nos paysages français par ces machines géantes au bénéfice de lobbies financiers ou politiques est un véritable non sens écologique, technique, économique et social.

L’éolien industriel est basé sur un mécanisme financier de transfert de fonds publics vers des entreprises privées en l’absence quasi totale de contrôle. Un système qui permet actuellement une spéculation effrénée, soutenue par des promoteurs qui font une propagande basée sur des arguments écologiques mensongers, relayés par des groupes doctrinaires sur fond de manipulation militante.

Non seulement l’éolien a un effet insignifiant sur la diminution des émissions de CO2 en raison du recours aux centrales thermiques nécessaires pour compenser l’inexorable intermittence de l’énergie éolienne. Mais il oblige à financer de nouveaux moyens de régulation et un important renforcement du réseau électrique européen dont il est prouvé que l’équilibre  est menacé par les aléas de l’énergie éolienne. La construction de ces nouvelles lignes à haute tension annonce aussi une insupportable agression supplémentaire de l’environnement. Il engouffre des fonds publics colossaux pour maintenir un marché artificiel lui permettant d’exister bien que techniquement toujours non rentable depuis plusieurs décennies.

Plus révoltant, les excès de ce marché artificiel érigent de véritables fortunes privées financées par les populations sans qu’elles bénéficient en retour de réelles améliorations écologiques, bien au contraire. Il ruine lourdement le patrimoine naturel et culturel commun que sont les paysages ruraux et nos édifices historiques. Il dévalorise les biens privés, les habitations fruits de toute une vie de travail pour nos compatriotes. Enfin, il dégrade considérablement la qualité de vie des riverains jusqu’à altérer la santé de nombreux d’entre eux et porte significativement préjudice à la faune.

Aussi, aux vues des nombreuses raisons plaidant objectivement en défaveur de l’éolien, l’ASPP88  vous demande de bien clairement  vous positionner sur ce dossier de l’éolien industriel.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de ma respectueuse considération.

 

Yves MELIN

Président ASPP88

Comments