Communiqués‎ > ‎

Communiqué du 18 janvier 2010

publié le 18 janv. 2011 à 03:45 par redaction aspp88   [ mis à jour : 18 janv. 2011 à 03:54 ]

Objet : Permis de construire déposés pour 12 éoliennes industrielles.



A la veille de la nouvelle année, à la surprise générale, sans attendre le dépôt officiel de demande de création de Zone de Développement Eolien (ZDE) par la Communauté de Communes de Moyenne Moselle, le promoteur NEOEN DIRECT ENERGIE a déposé à la Direction Départementale des Territoires (DDT) des Vosges les demandes de permis de construire de 12 aérogénérateurs sur le canton de Châtel-sur-Moselle : 1 sur Châtel-sur-moselle, 1 sur Hadigny-les-Verrières, 6 sur Moriville et 4 sur ZINCOURT.


Cette démarche exceptionnelle est un véritable « coup de poker » que joue le promoteur.


Partant du principe que la ZDE sera nécessairement accordée par le Préfet des Vosges, le promoteur en déposant ses permis de construire veut gagner du temps, « marquer » le terrain en devançant son concurrent et « bousculer » les Maires.


Effectivement, la procédure étant relativement longue, en cas de décision de création de ZDE par le Préfet, le promoteur aura gagné du temps. En revanche, si le Préfet n’accorde pas la ZDE, il est probable que le promoteur ne construira pas ses machines car c’est le statut de ZDE qui oblige EDF a racheter son électricité au tarif privilégié de 8,32 centimes d’€uros le KWh.


En outre, en déposant ses permis de construire, le promoteur NEOEN DIRECT ENERGIE , arrivé sur ce projet en 2009, coiffe son concurrent ECO DELTA Développement qui travaille sur ce site depuis 2007. Dans ce cas, le tort d’ECO DELTA Développement aura été d’appliquer les procédures habituelles.


Enfin, le promoteur « bouscule » les Maires et les place directement en première ligne.

C’est peut-être la faute qu’a commise le promoteur ? En effet, contrairement à la demande de création de ZDE qui est pilotée par la communauté de communes, les demandes de permis de construire dépendent de l’avis des Maires avant transmission au Préfet.

C’est ainsi que le Conseil municipal d’Hadigny-les-Verrières vient de repousser ce projet par 9 voix CONTRE, 1 POUR et 1 abstention.

Dans ce contexte, en dehors de Zincourt, les communes de Châtel-sur-Moselle et Moriville se posent réellement des questions : en effet, si les éoliennes sont bien à plus de 500 mètres des maisons, toutes sont à moins de 1500 mètres des habitations (1500 mètres étant les préconisations de l’académie de médecine).

Les Maires sont donc aujourd’hui directement placés devant leurs responsabilités. Aussi, le promoteur se débat et a repris contact avec toutes les municipalités pour leur proposer des « mesures compensatoires ». Les enchères sont donc plus que jamais ouvertes !…


L’ASPP88 invite les Elus à ouvrir les yeux et à prendre leurs responsabilités face à ce projet ouvertement contesté, les appelant à tenir d’avantage compte de leurs concitoyens plutôt que de répondre au seul appât du gain.



Comments