Communiqués‎ > ‎

Assemblée Générale ASPP88 du 1er juin 2012

publié le 18 juin 2012 à 03:03 par redaction aspp88

À la veille du deuxième anniversaire de sa création ; l’Association pour la Sauvegarde et la Protection du Patrimoine 88 (ASPP88) a tenu son assemblée générale à la salle polyvalente d’Hadigny-les Verrières le vendredi 1er juin soir.

En dehors du compte-rendu d’activités et du rapport financier traditionnels, un point de situation a été présenté sur l’évolution de l’éolien industriel en France, à l’échelon national, régional, départemental et local.

En 2010, l’éolien installé en France représente une puissance de 5100 MW. Selon les objectifs du Grenelle 2, les énergies renouvelables devront représenter 23% de la puissance énergétique française en 2020. L’objectif fixé pour l’éolien est une puissance de 25000 MW dont 6000MW en mer.

Pour l’éolien terrestre, cela représente environ 8000 éoliennes sur le territoire national. Dans ce cadre, il s’agit de construire en France entre 2010 et 2020 cinq cent éoliennes par an.

Chaque Région a reçu de l’Etat un quota annuel à installer : pour la Lorraine, le chiffre d’aérogénérateurs à édifier chaque année est de 17 à 24. Ainsi d’une puissance installée de 517 MW en 2010, la cible est de 1300 MW en 2020 ce qui représente 650 machines de 2 MW. La Région Lorraine établi actuellement dans le cadre de son Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE) et du Schéma Régional Eolien (SRE), la carte et la liste des communes potentielles au développement de l’éolien : sur 2339 communes de Lorraine, 1864 ont été déclarées favorables à l’éolien : 80% du territoire est donc directement impacté

Les Vosges sont désormais partout convoitées par les promoteurs qui profitent de la faiblesse économique des communes et abusent souvent les Maires et les Elus par des promesses extravagantes. La forêt vosgienne est maintenant directement visée bien loin des motivations écologiques affichées.

La Communauté de Communes de Moyenne Moselle va prochainement déposer sa demande de création de Zone de Développement Eolien (ZDE) avec 6 secteurs :

-         Secteur 1 : Xaronval, Avrainville, Savigny et Gircourt.

-         Secteur 2 : Essegney et Damas-aux-Bois en forêt de Charmes (alors que les forêts étaient jusqu’à présent régulièrement épargnées).

-         Secteur 3 :Hallainville et Rehaincourt alors que le parc éolien en construction de Rehaincourt et Ortoncourt connaît actuellement de grosses difficultés et d’importants retards.

-         Secteur 4 : Châtel-sur-Moselle, Moriville et Zincourt. Avec le retrait du projet de Hadigny-les-Verrières mais le maintien de Moriville dans le périmètre de la ZDE malgré le vote défavorable au projet des électeurs de Moriville.

-         Secteur 5 : Igney.

-         Secteur 6 : Avillers.

 

Un seul et même promoteur NEOEN Direct Energie développe simultanément 3 projets voisins de parcs éoliens sur Esley, Monthureux le Sec et Haréville-sous-Monfort (Col du Poirier), sur Châtel-sur-Moselle, Moriville et Zincourt et plus récemment sur Les Ableuvenettes, Damas et Bettegney, Dompaire, Gelvecourt, Adompt, Harol, Madonne et Lamerey, Ville-sur-Illon.

 

L’association va poursuivre son effort d’information de la population et de sensibilisation des Elus tout en préparant activement la phase juridique des recours contre les éventuelles décisions du Préfet de création de ZDE et d’accord des permis de construire des machines.

L’association dénonce la main mise sur le marché de l’énergie comme celui de l’eau, des transports publics ou des ordures par des promoteurs peu scrupuleux plus motivés par le profit que la sécurité, le service public et le bien être des citoyens.

Comments