Communiqués‎ > ‎

Assemblée générale annuelle du 6 mars 2015.

publié le 8 mars 2015 à 11:35 par redaction aspp88   [ mis à jour : 9 août 2015 à 04:43 ]

Communiqué de l’Association pour la Sauvegarde et la Protection du Patrimoine 88 (ASPP88) – Assemblée générale 2015.

« NON aux éoliennes – L’ASPP88 plus mobilisée que jamais pour son 5ème anniversaire ! »

En présence d’Etienne JACOB, Président de l’Association Paysage et Biodiversité, et de Jean-Paul BOULANGER, Vice-président de l’Association Défense de l’Environnement dans le Département des Vosges, 2 associations du Collectif Vosges Horizon Durable,  l’Association pour la Sauvegarde et la Protection du Patrimoine 88 (ASPP88) a tenu son assemblée générale annuelle le vendredi 6 mars à Hadigny-les-Verrières.

Outre le bilan de l’année écoulée et la planification des actions à engager, cette réunion a été l’occasion de présenter en matière d’éolien la situation générale et locale. L’ASPP88 vient de s’associer au recours en appel contre le Schéma Régional Eolien (SRE) de la Lorraine qui classe 1468 sur 2339 communes de Lorraine « favorable » à l’éolien. Pour les Vosges, 309 communes sur 515 ont été classées « favorables » à l’installation d’éoliennes. Les Vosges devraient donc recevoir de l’ordre de 160 aérogénérateurs pour 2020 sur 650 pour la Lorraine. L’axe éolien GRAND/SAALES qui traverse les Vosges d’Est en Ouest dénombre à ce jour 19 projets éoliens adjacents ce qui représente en moyenne un parc éolien tous les 6 kilomètres (Cf. sites : www.vosgeshorizondurable.fr et www.aspp88.fr ).

L’ASPP88 dénonce, après les suppressions des Zones de Développement Eolien (ZDE) et de la règle d’implantation de 5 éoliennes minimum, l’entrée en vigueur du permis unique qui regroupe les 3 procédures actuelles d’autorisation de défrichement, de permis de construire et d’ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement). Il s’agit derrière un affichage de simplification administrative de faire sauter tous les filtres et de faciliter le développement de l’éolien malgré les réticences et les règles élémentaires de protection de l’environnement.

La préoccupation majeure de l’association réside dans les répercussions de l’éolien industriel sur la santé et la distance éoliennes - habitations plus que jamais à l’ordre du jour :

" Les acteurs du développement de l’énergie éolienne devraient comprendre qu’aucun objectif économique ou politique ne doit prévaloir sur le bien-être et la santé des individus ". (1)

Signé : Yves Melin

ASPP88

 

(1) Ceci est la conclusion du rapport du ministère de la santé finlandais qui a de demandé, le 17 juin dernier, l’application d’une distance minimum de 2 km avec les maisons.

 

Comments