Actualités


Le COLLECTIF VOSGES HORIZON DURABLE EST DESORMAIS SUR FACEBOOK:  yves melin

COMMUNIQUE ASPP88 du 10 décembre 2017:

« EOLIEN : C’EST REPARTI POUR UN TOUR… »

Le jeudi 7 décembre 2017 à 20h00, le promoteur éolien NOTUS Energie France, filiale du groupe allemand NOTUS Energy Plan (Postdam), est venu présenter son nouveau projet éolien au conseil municipal de Moriville (88330).

Ce sont donc 3 promoteurs éoliens qui s’acharnent sur notre secteur :

-          le premier, Eco Delta, qui veille sur nous depuis 2004 avec son mât de mesure du vent installé sur la crête de Châtel-sur-Moselle/La Tuilerie ;

-          le second, NEOEN et son projet Centrale éolienne Le Genove avec 12 machines de 150 mètres ;

-          et le petit dernier, NOTUS Energie qui promet des machines allemandes de 3 MW et de 150 mètres à 700 mètres des habitations…

Contrairement à la situation d’il y a quelques années, l’impact de l’éolien industriel est désormais connu dans la région.

La population vient d’assister durant plus de 5 ans aux déboires du promoteur OVH avec la construction de la centrale éolienne de Rehaincourt/Ortoncourt (8 machines de 99 mètres et 0,850 MW) qui impacte aujourd’hui lourdement par ses nuisances sonores les riverains d’Ortoncourt.

À Moriville, lors d’une consultation populaire organisée le 11 septembre 2011, les électeurs ont fait connaître leur refus de l’installation de tout projet éolien sur leur territoire par 81 voix « CONTRE », 72 voix « POUR » et 2 bulletins « NUL ».

« IL EST BON DE RAPPELER AUX INTRUS QUE LES PROMOTEURS EOLIENS NE SONT PAS LES BIENVENUS… »

ASSEMBLEE GENERALE ANNUELLE du 10 mars 2017

PROJET EOLIEN INDUSTRIEL du Parc éolien des Mirabelles sur les communes de AVRAINVILLE et HERGUGNEY.

Enquête publique du 15 février au 19 mars 2016 (voir lien)

http://www.vosges.gouv.fr/Politiques-publiques/Enquetes-publiques/Installations-classees-soumises-a-autorisation2/Parc-eolien-les-Mirabelles-sur-les-communes-d-AVRAINVILLE-et-d-HERGUGNEY,

AVIS DEFAVORABLES DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR & DE LA COMMISSION DES SITES

Par arrêté du 30 août 2016, le Préfet des Vosges a refusé l’autorisation d’exploitation du projet éolien des Mirabelles sur les communes d’AVRAINVILLE et HERGUGNEY, face à la colline de SION-VAUDEMONT.

Assemblée générale annuelle du 18 mars 2016

(CR adressé aux membres ASPP88)

SCHEMA REGIONAL EOLIEN DE LA LORRAINE (SRE) 

ANNULE PAR LA JUSTICE.

Par un arrêt du 14 janvier 2016, la cour administrative d’appel de Nancy a annulé le jugement du 19 novembre 2014 du tribunal administratif de Strasbourg, ainsi que les arrêtés du 20 décembre 2012 portant approbation du schéma régional du climat, de l'air et de l'énergie et du schéma régional éolien de Lorraine.

Elections régionales des 6 et 13 décembre 2015:

L'ASPP88 a adressé avec le Collectif Vosges Horizon Durable une correspondance aux candidats aux élections régionales.

Voir cette lettre et la réponse des candidats sur le site:

www.vosgeshorizondurable.fr

Rubrique "Elections"


Jumelage franco-allemand:

Dans le cadre de son jumelage, des représentants de l'ASPP88 ont participé au colloque franco-allemand de Neustadt an der Weinstrasse le 21 novembre 2015 sur le thème de l'échec de la transition énergétique en Allemagne.

Cf.lien:
http://www.vosgeshorizondurable.fr/jumelage-franco-allemand-contre-les-eoliennes,



Enquête du Figaro Magazine du 4 septembre 2015:

"Une enquête écologiquement incorrecte"

"Mais pourquoi enquêtez-vous sur les éoliennes? À plusieurs reprises, lors de leur reportage, Vincent NOUZILLE et Jean-Michel TURPIN ont entendu cette remarque, émanant surtout d'industriels de ce secteur pour qui enquêter sur les énergies renouvelables ne serait pas "écologiquement correct." Mais les témoignages accablants recueillis par nos reporters valent d'être mis exposés sur la place publique. Car derrière la façade propre de l'éolien, il se passe de drôles de choses en coulisses: des nuisances en pagaille, des pays défigurés, un secteur dopé aux subventions, des contentieux en série, une corruption latente.
"Nous avons été surpris de l'omerta qui règne dans certaines régions, raconte Vincent NOUZILLE. En Picardie, comme dans le Sud du Massif Central, des riverains ont requis l'anonymat car ils ont peur de témoigner à visage découvert. Selon eux, il y a trop d'argent en jeu dans le secteur de l'éolien."
Photoreporter chevronné, Jean-Michel TURPIN a parfois peiné à convaincre des habitants de poser devant son objectif.
Habitué des enquêtes sensibles, auteur de plusieurs livres sur les lobbys et l'environnement, Vincent NOUZILLE avoue avoir été surpris par la face cachée de ce business. Or les inbdustriels et le gouvernement comptent bien doubler le nombre d'éoliennes sur le territoire d'ici à cinq ans...
VOIR LE LIEN CI-DESSOUS sur le site de l'EPAW:


Emission France 3 - mercredi 6 mai à 23 h - Pièces à Conviction :

« À qui profitent les éoliennes ? »

Bande annonce

http://www.dailymotion.com/video/x2ok3d2_pieces-a-conviction-a-qui-profitent-les-

eoliennes-bande-annonce-du-06-05-2015_tv

Extrait

http://www.dailymotion.com/video/x2p1r9k_pieces-a-conviction-la-tres-forte-rentabilite-des-

eoliennes_news

Elections départementales du 22 et 29 mars 2015:

L'ASPP88 a adressé avec le Collectif Vosges Horizon Durable une correspondance aux candidats du canton de Charmes.

Voir l'article de ACTU88:

http://www.actu88.fr/asides/le-collectif-vosges-horizon-durable-demande-aux-candidats-departementaux-un-moratoire-sur-leolien/


Assemblée générale annuelle ASPP88:

L'ASPP88 a tenu son assemblée générale annuelle le vendredi 6 mars 2015 à Hadigny-les-Verrières (Voir rubrique: communiqués).

Tribune du Sénateur (PS) Jean GERMAIN, Vice-président de la Commission des Finances du Sénat sur l'éolien: "Sommes-nous enfumés par les éoliennes géantes?"

À lire:

http://epinalinfos.fr/?p=51748,

http://www.actu88.fr/leolien/,

Meilleur voeux pour 2016

L'ASPP88 a été particulièrement active au sein du Collectif Vosges Horizon Durable en 2015. L'année 2016 sera l'année de tous les dangers.
J'ai une pensée particulière pour chacun d'entre vous et je vous présente mes meilleurs voeux ainsi qu'à vos familles.
Je partage vos joies mais aussi vos peines et je souhaite à tous des jours meilleurs.
Dans notre combat pour la protection de notre environnement, il nous faut désormais "être et durer pour qu'il n'y ait jamais d'éoliennes ni chez nous, ni ailleurs, ni aujourd'hui, ni demain !"
Avec mes sentiments chaleureux et déterminés.

Yves Melin


Jumelage franco-allemand entre l'Association "Initiative Pro Pfälzerwald", l'alliance "Energiewende für Mensch und Natur" et le Collectif Vosges Horizon Durable.

Le 29 novembre 2014, au Col du Bonhomme, Le Collectif Vosges Horizon Durable a conclu un jumelage avec l’association « Initiative pro Pfälzerwald »et l’alliance « Energiewende für Mensch und Natur ».

Voir site: www.vosgeshorizondurable.fr
VOIR REPORTAGE DE VOSGES TELEVISION:

http://www.epaw.org/echoes.php?lang=fr&article=n256,

https://www.youtube.com/watch?v=4EHjGw97EKw,



Eolien et santé - Recours contre le projet éolien de la Centrale éolienne des Hauts Chemins à Esley.

Voir https://sites.google.com/site/vosgeshorizondurablefr/communiques

Voir les articles de Vosges Matin et d'Epinal Infos:

http://www.vosgesmatin.fr/vosges/2014/08/31/projet-eolien-d-esley-des-associations-posent-un-recours,

http://epinalinfos.fr/?p=42443,

Eolien et corruption:

Les éoliennes, machines à corrompre ? D’après un rapport du Service central de prévention de la corruption, de nombreux élus locaux se rempliraient les poches à l’occasion du développement de l’énergie éolienne.

On n’est plus au stade des suspicions. C’est un constat et une alerte formulés par le Service central de prévention de la corruption (SCPC), une instance interministérielle dépendant du ministère de la Justice. L’institution fait même entrer ces dérives pour la première fois dans son rapport d’activité 2013 concernant la prévention de la corruption en France et dans les collectivités territoriales.

De nombreux élus locaux impliqués dans le développement de la filière éolienne en profiteraient pour se remplir les poches. Le SCPC dénonce la multiplication des "prises illégales d’intérêts" et évoque "un phénomène d’ampleur".

Ce rapport est passé totalement inaperçu mais on gagnerait à s’y intéresser. On y voit par exemple qu’un maire du Nord de la France a pu recevoir un loyer annuel de plus de 100 000 euros pour tout juste une dizaine de mâts. Comme le dit le SCPC, les élus visés sont attirés par "les revenus substantiels tirés de l’implantation d’éoliennes sur des terrains leur appartenant et par un régime fiscal favorable".

Le SCPC tire donc la sonnette d’alarme et juge "impératif d’empêcher et de sanctionner toute confusion entre l’intérêt public, que doivent servir les élus dans le cadre de leur mandat, et l’intérêt personnel qu’ils peuvent retirer d’une opération". L’instance demande un audit afin d’évaluer le risque d’"atteintes à la probité beaucoup plus graves, comme celui de la corruption".

http://www.rtl.fr/actu/politique/le-service-de-prevention-de-la-corruption-s-interesse-a-la-filiere-eolienne-7773041272

L'Association pour la Protection du Paysage du Canton de Dompaire (APPCD) a déposé une plainte pour "prise illégale d'intérêts".


28 juin 2014 à EPINAL:

Manifestation de protestation contre la demande de Monsieur Philippe BIES, Député du Bas Rhin, demandant la publication des noms des donateurs de toutes les  associations s'opposant à des projets de transition énergétique - voir rubrique "Actualités" du site www.vosgeshorizondurable.fr


Elections européennes du 25 mai 2014:

Le Collectif Vosges Horizon Durable a adressé une lettre aux candidats aux élections européennes; cette lettre et les réponses des candidats sont consultables sur:

https://sites.google.com/site/vosgeshorizondurablefr/elections-europeennes-2014,


Assemblée générale annuelle ASPP88 du 4 avril 2014: Voir rubrique "Communiqués"


Création du site internet du Collectif Vosges Horizon Durable:

Ce site est désormais accessible: www.vosgeshorizondurable.fr


"Opération Clé à molette sur l'éolien vosgien": samedi 1er mars 2014 à ORTONCOURT (88700):

Voir reportage Vosges Télévision:

http://youtu.be/vF6FhlB2qMY

À l’appel de l’Association pour la Sauvegarde et la Protection du Patrimoine 88, des représentants du Collectif Vosges Horizon Durable (Association Rabodeau Environnement et Association Avenir et Patrimoine 88) et des membres de l’Association pour la Protection du Paysage du Canton de Dompaire (APPCD) se sont réunis à Ortoncourt (88700) le samedi 1er mars à 10h00 sur le lieu même de la Centrale Eolienne d’Ortoncourt pour appeler l’attention sur ses 8 éoliennes de 100 mètres de haut en panne et dénoncer la multiplication des projets éoliens dans les Vosges.

Commencé à l’été 2011, après 32 mois de travaux de construction (record national de durée d’installation d’un parc éolien), le démontage des rotors des 2 machines du parc éolien d’Ortoncourt a été effectué le mois dernier. De gros problèmes techniques vont nécessiter prochainement le démontage des 6 éoliennes de Rehaincourt. Le balai des engins de levages allemands à travers la campagne vosgienne devrait donc se poursuivre et le chantier repartir pour de longs mois.

Visible à plus de 20 kilomètres à la ronde, la Centrale éolienne d’Ortoncourt n’a encore rien produit. À ce jour, la commune d’Ortoncourt n’a pas touché 1 €uro du promoteur et les mesures compensatoires se font attendre. Pourtant, les nuisances sont bien là. Les 8 machines construites en barrage s’alignent sur l’horizon. La commune d’Ortoncourt est directement impactée par les nuisances sonores qui perturbent les premières maisons du village situées à 750 mètres des premières machines. 40 fois par minute, les flashs lumineux, blancs le jour et rouges la nuit, marquent le ciel et la synchronisation des flashs, pourtant obligatoire, n’est toujours pas réalisée.

Même le vent semble bouder cette partie de la campagne vosgienne avec un potentiel évalué en moyenne à 6 m/s à 60 mètres du sol. Dans ces conditions, le facteur de charge des éoliennes est de 18%, bien loin de la production d’électricité annoncée initialement. C’est d’ailleurs faute de vent dans ce secteur que les promoteurs ENERIA et AGROLEC ont abandonné leur projet d’installation de 6 éoliennes dans les communes voisines de Romont et de Moyemont.

Ce parc éolien entraîne une perte d’habitat et un effet barrage sur les oiseaux et les chauves-souris et menace les milans royaux qui fréquentent ce secteur.

À mi-chemin entre GRAND et SAALES, le parc de Rehaincourt/Ortoncourt constitue un des 19 maillons de l’axe éolien qui traverse les Vosges d’Ouest en Est avec en moyenne un parc éolien tous les 6 kilomètres.

Le Collectif Vosges Horizon Durable dénonce le mépris vis-à-vis de la population dans tous ces projets :

·        À Esley, le Préfet des Vosges a accordé les permis de construire des aérogénérateurs avant même la fin de l’enquête publique.

·        À Dompaire, le promoteur impose 3 éoliennes à cette commune qui a pourtant voté contre le projet.

·        Ici, à Ortoncourt, le chantier est mené sans se soucier de la population et des riverains.

·        À Belfays (Saales, la Grande Fosse), dans un paysage naturel reconnu et en visibilité directe des sites emblématiques vosgiens le financement participatif de 2 éoliennes masque les 8 machines d’EDF Energies Nouvelles.

·        Au col du Bonhomme, les promoteurs et certains élus tentent d’imposer un parc éolien au cœur du massif, contre l’avis de l’Union Européenne, au risque d’une disparition définitive du Grand Tétras dans les Vosges…

Dans ce contexte, il importe de réagir et de ne pas laisser faire « n’importe quoi, n’importe où ». C’est pourquoi des recours viennent d’être déposés par l’Association Rabodeau Environnement sur les permis de construire des éoliennes de Belfays et par l’Association pour la Protection du Paysage du Canton de Dompaire contre le projet éolien de Dompaire.

L’éolien en Lorraine et dans les Vosges est une erreur énergétique, économique et écologique.

Signé : Le Collectif Vosges Horizon Durable


Le Parc éolien de Rehaincourt - Ortoncourt en difficultés: (voir rubrique "Communiqués").

http://youtu.be/vF6FhlB2qMY

VOEUX 2014 du Collectif Vosges Horizon Durable:

Promulguée le 2 janvier 2014, une loi autorise le gouvernement à expérimenter le « permis unique » pour accélérer en particulier le développement de l’éolien terrestre.

L’année 2013 a vu la suppression des zones de développement éolien (ZDE) et de la règle des 5 mâts minimum pour la construction de parcs éoliens.

Déconnecté de la réalité du terrain, le Schéma Régional Eolien (SRE) de la Lorraine a été bouclé en 2012, décrétant 1468 communes « favorables » sur 2339 (309 sur 515 pour les Vosges).

La voie est donc largement ouverte et les promoteurs éoliens profitent de cette aubaine pour développer partout leurs projets. Les Vosges, longtemps épargnées, sont désormais au cœur de cette tourmente :

-         5 éoliennes jusqu’en 2012 (Séraumont) ;

-         17 machines en 2013 (5 à Séraumont, 4 à Chermisey, 8 « en panne » à Rehaincourt/Ortoncourt) ;

-         41 permis de construire accordés en instance de construction (2 à Domartin-les-Vallois, 2 à Jésonville en travaux, 2 à Dombasle-devant-Darney, 6 à Gruey-les-Surance, 10 à Belfays, 6 à Esley accordées avant la fin de l’enquête publique, 13 à Dompaire avec une plainte déposée pour « prise illégale d’intérêt »).

 À l’heure où l’Angleterre stoppe le développement de l’éolien terrestre et où l’Allemagne prend conscience de ses conséquences néfastes sur l’économie et l’environnement, le Collectif Vosges Horizon Durable souhaite que nos dirigeants ouvrent les yeux, sortent du carcan des lobbys financiers et politiques et remettent la France sur la voie d’une véritable transition énergétique viable, équitable et vivable délestée du fardeau de l’éolien terrestre.

Le Collectif Vosges Horizon Durable

ARTICLE des ECHOS du 6 janvier 2014: "Eolien: la guerre des clans".

Lien:

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0203178437618-eolien-la-guerre-des-clans-640663.php

Recours, procès, lobbying… Entre partisans et adversaires de l'éolien, la bataille fait rage sur le sol français. Et commence à faire de gros dégâts chez les industriels du secteur, qui ont de plus en plus de mal à faire aboutir leurs projets.

ENQUÊTE PUBLIQUE sur le PROJET EOLIEN INDUSTRIEL du promoteur NEOEN sous couvert de la Société Centrale Eolienne "Les Hauts Chemins"à ESLEY (Col du Poirier) du 8 novembre au 9 décembre 2013: (Voir site Préfecture des Vosges ci-dessous)

http://www.vosges.gouv.fr/Politiques-publiques/Enquetes-publiques/Installations-classees-soumises-a-autorisation2/Ouverture-d-une-enquete-publique-presentee-par-la-societe-Centrale-Eolienne-Les-Hauts-Chemins-sur-la-commune-d-Esley

Comme le prévoit le promoteur NEOEN dans son prospectus: il s'agit simplement "d'une première grappe de 6 éoliennes" Cf. prospectus:

https://sites.google.com/site/projeteoliendeshautschemins/le-projet

Le 21 novembre 2013, le conseil municipal de Vittel a émis à l'unanimité un AVIS DEFAVORABLE

"compte tenu des risques importants d'atteinte au paysage qu'il comporte et de l'impact négatif qu'il est susceptible d'avoir sur le potentiel de développement touristique important du territoire de Vittel-Contrexéville."


DURANT CETTE ENQUETE PUBLIQUE, LE PREFET DES VOSGES A ACCORDE LES PERMIS DE CONSTRUIRE POUR LES 6 AEROGENERATEURS DE CE PROJET LE 19 NOVEMBRE 2013.

L'autorisation d'exploitation de la Centrale éolienne les Hauts Chemins à ESLEY a été accordée par le Préfet des Vosges le 7 mars 2014.

Un recours a été déposé contre ce projet.


PROJET EOLIEN INDUSTRIEL de DOMPAIRE: dépôt de plainte contre X pour prise illégale d'intérêt: (7 octobre 2013)

L'Association pour la Protection du Paysage du Canton de Dompaire (APPCD) vient de déposer une plainte contre X auprès du Procureur de la République pour "prise illégale d'intérêt".

INAUGURATION du PARC EOLIEN INDUSTRIEL de CHERMISEY: 21 septembre 2013.

Le 21 septembre dernier a eu lieu l’inauguration du parc éolien industriel de Chermisey.

Ce parc construit en zone 1 (« peu favorable » dans le classement de l’ADEME) pour le potentiel éolien (vitesse de vent à 50m de hauteur inférieure à 5m/s) ne sera rentable pour le promoteur que grâce au tarif de rachat imposé à EDF (8,2 centimes d’€uros le Kwh).

Ce projet avait été rejeté par un précédent Préfet. La SNC Chermisey a été cédée par THEOLIA au fournisseur d’énergie allemand HSE AG et à l’exploitant allemand Energiequelle. C’est généralement le cas de la plupart des parcs éoliens qui changent fréquemment de propriétaires, l’éolien étant pour eux un simple produit financier.

Le parc de Chermisey est un produit purement allemand, puisque non seulement le propriétaire et l’exploitant sont allemands mais les machines installées sont également allemandes (4 machines REPOWER MM82 de 2050 KW) : une « affaire » exclusivement allemande bien loin de créer de l’emploi en France.

Appâtée par l’argent et les retombées financières, la commune de Chermisey ne devrait pas toucher les sommes initialement annoncées. En effet la réforme de la taxe professionnelle et la nouvelle répartition fixée entre les collectivités défavorisent aujourd’hui nettement les communes au détriment des communautés de communes et des départements.

 Au bilan, les habitants de Chermisey se trouvent aujourd’hui malgré eux enclavés entre leur parc (4 machines), le parc de Séreaumont (5 machines) et les parcs des départements voisins, avant une probable prochaine « densification » de ces parcs comme c’est le cas général. Des habitants aujourd’hui directement impactés par les nuisances désormais bien connues des éoliennes (sonores et lumineuses) vivant à moins de 1500 mètres d’aérogénérateurs malgré les préconisations de l’académie de médecine et l’application du principe de précaution.

 Ce parc défigure un secteur au patrimoine particulièrement riche (GRAND/DOMREMY) et constitue le premier maillon de l’axe éolien GRAND/SAALES qui traversera le département des Vosges d’Ouest en Est en barrage (19 projets aujourd’hui connus soit en moyenne, 1 parc éolien tous les 6 Km).

 Imbriqués dans les éoliennes, à quelques kilomètres du Centre d’enfouissement des déchets nucléaires de Bure, les habitants du secteur de Chermisey/Séreaumont/Grand sont aujourd’hui des « indiens » condamnés à vivre dans leurs réserves.

JOURNEES du PATRIMOINE: 14 et 15 septembre 2013


"Les nouveaux barbelés du Ciel"

ENQUÊTE PUBLIQUE sur le PROJET EOLIEN INDUSTRIEL du promoteur NEOEN sous couvert de la Société Centrale Eolienne entre Madon et Moselle ( Damas-et-Bettegney, Dompaire, Gelvécourt et Adompt, Harol, les Ableuvenettes, Madone-et-Lamerey et Ville-sur-Illon) du 29 août au 30 septembre 2013.

Voir Conclusions du Commissaire enquêteur suivant le lien:

http://www.vosges.gouv.fr/Politiques-publiques/Enquetes-publiques/Installations-classees-soumises-a-autorisation2/Societe-Centrale-Eolienne-du-Pays-entre-Madon-et-Moselle

Le 3 décembre 2013, le Préfet des Vosges a accordé les permis de construire de la première ligne de 13 éoliennes (éoliennes E1 à E13 inclus). Les permis de construire de la 2ème ligne d'éoliennes ont été refusés (5 machines) ( les éoliennes E14, E15, E16 et E17 de Ville-sur-Illon et l'éolienne E18 de HAROL).

2 RECOURS déposés par l'Association pour la Protection du Paysage du Canton de Dompaire (APPCD) (contre les permis de construire et contre l'ICPE) ainsi qu'une plainte pour "prise illégale d'intérêts".

PROJET EOLIEN de REMIREMONT/St NABORD/XERTIGNY/BELLEFONTAINE (décision du TA Nancy du 2 juillet 2013): le Tribunal administratif de Nancy ordonne l'annulation de l'autorisation d'installation du mât de mesure en forêt domaniale de Humont du promoteur Opale Velocita Energies (groupe américain Riverstone) (Recours déposé par l'association Avenir et Patrimoine 88).

À la suite de l’ action de l’association Avenir et Patrimoine 88 auprès des tribunaux,  le démontage du mât de mesure éolien de la forêt de Humont a été effectué en semaine 40/2013 (la commune de St Nabord a été condamnée à verser 1500€ à l'association).

Des équipes venues d’Espagne ont démonté le mât,   qui dépassait de près de 30 mètres la hauteur maximale autorisée pour la circulation aérienne.

Tout aussi grave, était l’absence de signalisation lumineuse observée pendant plusieurs mois entre fin 2012 et début 2013.

Face à un tel non respect des règles de sécurité, nous nous réjouissons de l’annonce faite à la presse de l’abandon partiel du projet éolien sur sa partie Remiremont et Saint Nabord, par la communauté de commune de la porte des Hautes Vosges.

Dans de telles conditions, la nécessité de mettre fin à  ce projet éolien dans son ensemble apparaît comme une évidence, l’intérêt économique, écologique et énergétique  n’ayant par ailleurs jamais été démontré.

Bellefontaine le 1 octobre 2013 - Avenir et Patrimoine 88.

ABANDON DU PROJET EN RAISON DE LA FAIBLESSE DES VENTS (Cf. Vosges Matin 16 décembre 2013)

RELANCE du PROJET de PARC EOLIEN INDUSTRIEL entre le COL du BONHOMME et le COL de LOUSCHBACH. (Voir rubrique "Communiqués" et dispositif dans la rubrique "Projets éoliens des Vosges" - cartographie).

Le 19 août 2013, le Préfet du Haut-Rhin a signé un nouvel arrêté retirant l’autorisation de défrichement accordée le 12 juin 2013 pour l’implantation de 5 éoliennes industrielles au Col du Bonhomme.

PROJET DE PARC EOLIEN INDUSTRIEL de "la VOIE ROMAINE" sur les communes de Valleroy-le-Sec, Thuillières, Saint-Baslemont, Lignéville, Provenchères-lès-Darney et Viviers-le-Gras:

REFUS DU PREFET DES VOSGES (Cf.avis ci-dessous)

ASSEMBLEE GENERALE de l'ASPP88 du 5 avril 2013: (Voir rubrique "Presse").


RECOURS CONTRE LE SCHEMA REGIONAL EOLIEN (SRE) de la LORRAINE.

21 associations et plus de 170 citoyens défenseurs de l'environnement de toute la Lorraine ont déposé un recours "pour excès de pouvoir" contre le Schéma Régional du Climat, de l'Air et de l'Energie (SRCAE) et le Schéma Régional Eolien (SRE) de la Lorraine (voir rubrique "Presse").



ARRET DU SCHEMA REGIONAL CLIMAT AIR ENERGIE (SRCAE) et du SCHEMA REGIONAL EOLIEN (SRE) LORRAINE LE 20 DECEMBRE 2012.(Voir rubrique "Schéma Régional Eolien Lorraine (SRCAE/SRE)"et rubrique "Presse").

309 COMMUNES VOSGIENNES SUR 515 DECLAREES "FAVORABLES"


PROJET EOLIEN DE CHÂTEL-SUR-MOSELLE/LA TUILERIE(dit "Le Genove")

Démontage du mât de mesure de NEOEN en semaine 48.

                                                                                            illustration NEOEN

Le démontage du mât de mesure ne signifie pas que le promoteur se désengage de la zone et "laisse tomber" ce projet mais tout simplement que la phase de mesure du vent est terminée.

PLUS QUE JAMAIS,IL FAUT RESTER VIGILANT ET MOBILISE CONTRE CE PROJET

REPORTAGE VOSGES TELEVISION - "LE VENT DE LA DISCORDE" - SITUATION DES PROJETS EOLIENS DES VOSGES (vendredi 23 novembre 2012)


Carte "Situation Eolien Vosges"- Reportage Vosges Télévision 23/11/2012

"REHAINCOURT - LES ETUDES SUR L'EOLIEN VONT SE POURSUIVRE" (Cf. article Vosges Matin du 8 novembre 2012).                      Voir rubriques "Communiqué"et"Presse".


DEMANDE DE CREATION DE ZONE DE DEVELOPPEMENT EOLIEN (ZDE).

Extrait du dossier de demande de ZDE du cabinet Airele et Communauté de Communes de la Moyenne Moselle

Après accord des Maires  à l'exception d'Hadigny, la Communauté de Communes de Moyenne Moselle a déposé à la Préfecture sa demande de création de Zone de Développement Eolien (ZDE) au début du mois d'octobre 2012.

Le Maire de Moriville qui avait la possibilité de se retirer du projet, conformément à la volonté de ses électeurs, a fait connaître sa volonté de rester dans le projet de ZDE.

Quand la DREAL aura fait connaître l'acceptabilité du dossier, le Préfet disposera de 6 mois pour prendre sa décision de création de ZDE. Le délai de recours est de 2 mois à partir de la prise de décision du Préfet.


APPEL du COLLECTIF VOSGES HORIZON DURABLE AUX SENATEURS (27/10/2012) (Voir rubrique "Vosges Horizon Durable").


ENTRETIEN DU COLLECTIF VOSGES HORIZON DURABLE AVEC MONSIEUR Christian PONCELET- Sénateur-Président du Conseil Général des Vosges (25/10/2012) ( Voir rubrique "Vosges Horizon Durable" et rubrique "Presse").


AXE EOLIEN GRAND / SAALES : "NON AU MUR DE LA HONTE. (voir rubrique "Vosges Horizon Durable" et rubrique " Presse").



Disparition de la procédure ZDE et de la règle des 5 mâts votées en catimini à l'Assemblée Nationale dans la nuit du 4 au 5 octobre 2012 - Communiqué de la Fédération de l'Environnement Durable (FED).


L'enquête publique sur "le parc éolien de la voie romaine"développé par le promoteur SORGENIA sur le territoire des communes de Valleroy-le-Sec, Thuillières, Saint Baslemont, Lignéville, Provenchères-Lès-Darney et Viviers-le-Gras s'est déroulée du 5 novembre au 5 décembre 2012. Malgré l'avis "favorable" du Commissaire Enquêteur, le Préfet des Vosges a rejeté ce projet par arrêté du 7 mai 2013.

                                     Document SORGENIA (Extrait dossier demande d'autorisation d'exploiter) (11 éoliennes industrielles)

Le Collectif Vosges Horizon Durable et cinq associations de défense de l’environnement ont étudié ce dossier et transmis leurs conclusions au commissaire Enquêteur. Ils concluent que ce projet n’a pas sa place dans le secteur compte tenu :

Ø      de la faiblesse et de l’irrégularité du vent ;

Ø      du gigantisme des machines de 130m dans un paysage agricole et forestier à proximité de stations touristiques vosgiennes importantes.

Ø      d’une saturation des paysages avec la multitude de projets éoliens voisins du secteur ;

Ø      d’un fort impact sur les villages concernés (visuel jour et nuit, sonore avec ses conséquences sur la santé)

Ø      d’une trop grande proximité des maisons (700m pour la plus proche) (inférieur à 1500m pour 5 autres).

 

Le Collectif rappelle une nouvelle fois l’impérieuse nécessité de mieux prendre en compte l’aspect humain et l’application du principe de précaution avec une distance minimum éoliennes/habitations de 1500m.

Parmi le dispositif présenté par le promoteur, les éoliennes les plus nocives sont les machines E5 (citée 4 fois), E9 puis E3 (citées 2 fois).

 

Malgré les nombreuses servitudes civiles et militaires de ce secteur et le précédent rejet des permis de construire d’un parc éolien industriel de 6 machines (puissance 12MW) de la Société ELSAM France en 2008, nous assistons aujourd’hui à la tentative d’installation du promoteur italien SORGENIA et de sa filiale française avec l’installation de 11 machines fabriquées à l’étranger.

Le déferlement actuel de nombreux projets éoliens industriels menace directement l’identité forte du territoire vosgien et donc son avenir.

La ville de CONTREXEVILLE s'est prononcée contre ce projet: voir ci-dessous articles de Vosges Matin du 8 décembre 2012.





CREATION DE L'ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DU PAYSAGE DU CANTON DE DOMPAIRE (APPCD).
Voir article de Vosges Matin du 18 juillet 2012 ci-dessous:



CAMPAGNE d'INFORMATION du Collectif Vosges Horizon Durable:
"Sauvons la forêt ! Pas d'éoliennes dans la forêt vosgienne !"
Voir rubriques "Vosges Horizon Durable" et "Presse".






RECOURS DEPOSES PAR LES ASSOCIATIONS RABODEAU ENVIRONNEMENT ET AVENIR ET PATRIMOINE 88:
(avril 2012)
-L'association Rabodeau Environnement a déposé un recours contentieux contre les permis de construire du projet éolien de Belfays (recours rejeté).
-L'association Avenir et Patrimoine 88 a déposé des recours gracieux et contentieux contre l'installation d'un mât de mesure du vent en forêt de Humont (recours gagnés: Cf. décision du TA Nancy du 2 juillet 2013).

REPORTAGE DE TF1 du Jeudi 23 février 2012:
Voir le reportage de TF1 :
Lien: http://videos.tf1.fr/jt-13h/levezou-les-eoliennes-de-la-discorde-7011717.html


ENTRETIEN DU COLLECTIF VOSGES HORIZON DURABLE AVEC MADAME MARCELLE PIERROT, PREFETE DES VOSGES:
Voir rubrique "Presse" (article Echo des Vosges du 27 janvier 2012).


ASSOCIATION PARE-BRISE - DOMBASLE-DEVANT-DARNEY:
5 janvier 2012 décision de la Cour Administrative d'Appel de Nancy d'annulation de permis de construire d'éoliennes, l'étude d'impact ne prenant pas suffisamment en compte les nuisances sonores.



PROJET de PARC EOLIEN INDUSTRIEL de CHÂTEL-SUR-MOSELLE/La TUILERIE. POINT DE SITUATION AU 31 octobre 2012:

(voir rubrique: "Cartographie - Implantations").
  • DEMANDE DE CREATION DE ZDE:

Le 19 mai 2011, les délégués de la Communauté de Communes de la Moyenne Moselle ont approuvé le projet de ZDE (6 secteurs) avec le retrait du projet de la commune d'Hadigny-les Verrières.
Concernant la distance éoliennes/habitations, la Communauté de Communes a adopté la distance de 500 mètres avec liberté pour les Maires d'augmenter cette distance.

Compte tenu des résultats de la consultation populaire de Moriville et du rejet de ce projet éolien par  les électeurs, la commune de Moriville aurait dû se retirer du périmètre de la ZDE de la CCMM.
Malgré l'avis défavorable des électeurs, le Maire de Moriville a maintenu sa commune dans le projet de ZDE.

Le dossier de demande de création de ZDE  a été déposé par la Communauté de Communes de la Moyenne Moselle au début du mois d'octobre 2012.
La procédure ZDE est désormais caduque depuis l'adoption des "amendements BROTTES": c'est aujourd'hui le Schéma régional Eolien (SRE) de la Lorraine qui constitue la référence.

  • DEMANDES DE PERMIS DE CONSTRUIRE:

Malgré le vote de son conseil municipal pour une distance de 1000 mètres entre les éoliennes et les habitations, le Maire de Châtel-sur-Moselle a maintenu son avis favorable pour la demande de permis de construire de l'éolienne E5 située à moins de 600 mètres du camping de La Tuilerie

Sur les demandes de permis de construire de 12 aérogénérateurs déposées par NEOEN Direct Energie, désormais 7 machines devraient avoir normalement un avis défavorable des Maires de Hadigny et de Moriville (E6 - E7 - E8 - E9 - E10 - E11 - E12).


  • CONSULTATION POPULAIRE de MORIVILLE ("POUR ou CONTRE les projets éoliens sur la commune?") :



Le dimanche 11 septembre 2011, la population de Moriville a repoussé le projet de parc éolien industriel par 81 voix « CONTRE », 72 voix « POUR » et 2 bulletins « NUL » (participation au scrutin identique à celle des élections cantonales de 2011).


MALGRE LE VOTE DEFAVORABLE DES HABITANTS DE MORIVILLE, LA COMMUNE DE MORIVILLE EST RESTEE DANS LE PROJET DE ZDE.

consultation populaire de Moriville du 11 septembre 2011








Comments